lunes, febrero 11, 2008

Las meditaciones de Scelsi

Giacinto Scelsi es un compositor que siempre me sorprende agradablemente por su pluralidad expresiva. Ahora se presenta en la editorial Actes Sud una recopilación de poemas y meditaciones del compositor:
L'HOMME DU SON.

“Si l'on se souvient d'avoir lu avec grand intérêt Les anges sont ailleurs[lire notre compte rendu], un ouvrage regroupant plusieurs textes du com-positeur italien (1905-1988), c'est son œuvre de poète que l'on abordera à travers ce volume qui réunit différents recueils - Le poids net, L'Ordrede ma vie, Sommet de feu, L'Archipel nocturne, La Conscience aiguë, Cercles - que viennent compléter quelques poèmes isolés. Entre mots d'ordre, saisie mystique ou hermétisme du sacré qu'on ne saurait nommer,le verbe - français, car Scelsi écrivit ses vers en notre langue : "je considère que le français est une langue beaucoup plus souple que l'italien dont la phonétique est, dirais-je, toute sur les touches blanches, sans demi-tons ni chromatisme. Elle n'a pas l'œ et l'ui français. (…) L'italien est une langue faite de granit, destinée aux monuments qui portent des épigraphes et aux constructions de marbre" - impose la méditation. La découverte de cet aspect méconnu de l'inspirateur involontaire des spectraux est accom-pagnée par les précisions précieuses de son éditeur et quelquesfac-similés.”